Mortelle randonnée bannière.jpg
Mortelle_Randonnée_Affiche_edited.jpg

SYNOPSIS

On l'appelle l'Oeil. Il passe pour avoir des intuitions. Mais il n'a pas que ça!... À "L'Européenne de Surveillance" - filatures, enquêtes, preuves - dans le tiroir de son bureau, il possède un nécessaire à couture, un réveil, plusieurs recueils de mots croisés et un 357 Magnum. Quand on passe son temps à rechercher sur une photo de classe le sourire de sa petite fille, Marie, que l'on a jamais vue, on finit par parler tout seul. Quand l'affaire Hugo commence, l’Oeil parle tout seul, et depuis longtemps. L'affaire Hugo, une histoire bien banale! Des parents inquiets... Leur jeune fils, Paul, fréquente une aventurière, ils aimeraient que ça cesse. Ça cesse d'ailleurs très vite. Après vingt quatre heures d'enquête, L'Oeil est en possession de trois informations : une bonne, une mauvaise et une troublante. La mauvaise : Lucie Brentano (20 ans), n'est pas une prostituée. La bonne : c'est une criminelle. La troublante : elle ne s'appelle pas Lucie Brentano. De toutes façons, L'Oeil l'appellera Marie, et ceci définitivement, du nom de la petite écolière de la photo. A partir de là, entre le détective et la criminelle vont s'établir des rapports étranges : des relations de père à fille. Une randonnée jonchée de cadavres et d'incroyables coups de cœur, va conduire ce couple extravagant de Monte Carlo à Baden Baden, de Bruxelles à Rome et de Biarritz à Bobigny. Pendant des mois, L'Oeil suit la jeune fille, la protégeant contre les forces mauvaises qui la poursuivent lentement, inexorablement comme un glacier en mouvement. Il sait que lorsqu'elle s'arrêtera, ce sera la fin. Une fin lumineuse comme une journée de vacances où, dans les flammes de l'enfer, le détective et la criminelle s'effacent, tandis qu'un père et une fille se retrouvent enfin sur une photo de classe.

FICHE TECHNIQUE

Réalisation: Claude Miller

Scénario: Michel Audiard et Jacques Audiard, d'après le roman de Marc Behm

Dialogues: Michel Audiard

Photographie: Pierre Lhomme

Montage: Albert Jurgenson

Musique: Carla Bley

Producteur: Bernard Grenet

Production: Telema, TF1 Films Production

Distribution: G.E.P. - C.C.F.C.

Avec Isabelle Adjani (Catherine Leiris/Lucie Brentano), Michel Serrault (L'Œil), Guy Marchand (L'Homme pâle), Stéphane Audran (Germaine, la dame en gris), Geneviève Page, Sami Frey, Macha Méril, Dominique Frot, Isabelle Ho, Patrick Bouchitey, Jean-Claude Brialy

Durée version originale: 120 minutes

Durée director's cut: 96 minutes

Format image: 1.66:1 - Couleur - 35mm

Format son: Dolby

Sortie France: 9 mars 1983

© TF1 Droits audiovisuels